Je ne suis pas une grande écolo dans l'âme, je suis un peu matériel et j'adore faire les boutiques pour la déco de Noël. Néanmoins devant la profusion de déco de Noël, de cadeaux, j'ai envie de revenir à plus de simplicité. Et franchement quand je vois la pile de cartons qu'il y a dans la cave, il est temps de modifier nos habitudes.
Voici donc quelques idées pour un chouette Noël tout en évitant le gaspillage et en consommant de manière plus responsable.

1. Le sapin de Noël

C'est LE symbole de Noël. Pas question de passer à côté de l'achat d'un sapin pour les fêtes. Le remplacer par autre chose n'est pour moi même pas envisageable, mon sapin je l'aime. Si on peut en fabriquer un avec des matériaux de récup (en bois par exemple), pour moi rien ne remplace l'odeur et le feuillage vert et touffu du roi des forêts.
credit photo : stockvault.net
Pour un Noël durable, on banni le sapin en plastique. C'est vrai c'est pas cher et ça se réutilise mais ils viennent de l'industrie pétrochimique (caca beurk, quoi !), en plus ils sont fabriqués à l'autre bout du monde... En gros, sapin en plastique = utilisation de d'énergie fossile (pétrole) + pollution de l'air (transport) +  si ça se trouve il est fait par des enfants !
Bref, on prefère le local et on achète son sapin Français ! Et oui madame ! Des pépinières de sapins il y en a plein en France (j'imagine déjà les mignons bébés sapins), et pas que dans le Nord-Est, même ici en Bretagne, il y en a. Donc en achetant un "vrai" sapin, on favorise l'économie locale.
credit photo : stockvault.net
L'autre avantage du "vrai", c'est sont rôle dans l'absorption du CO2 de l'atmosphère. En effet, lorsqu'il va grandir, il va utiliser ce gaz contenant du carbone pour le transformer en bois. Un fois coupé, il laisse place à d'autres petits sapins. Puis quand Noël est fini, vous le déposez en déchetterie ou dans votre jardin pour en faire du compost et donc de la terre. Si c'est pas génial ça !! Le CO2 en trop grande quantité dans l'atmosphère devient de la terre.

Comme quoi, le sapin de Noël, en matière de développement durable, c'est tout un symbole.


2. La déco

On réutilise ! Pas la peine de racheter de la déco tous les ans. C'est sûr ça donne envie mais il va falloir stocker tout ça. J'ai un principe, c'est que j'achète de très beaux ornements. Ils seront un peu plus chers mais je n'en achète que 2 ou 3 par ans. Quand j'en ai trop, je les revends en vide grenier (j'ai remarqué que ça partait bien).
Théière blanche (Emmaüs), bouteille de vin récup', branchage et eucalyptus, anciennes suspensions en verre
Si vous êtes ici (sur le blog, je veux dire) c'est que vous aimez le DIY, alors lancez vous. On détourne des objets, on modifie, on customise. J'ai déjà repeints des étoiles en métal, fabriqué des pompons pour le sapin avec des restes de laines. Vous pouvez aussi vous inspirez de mes ornements en bois ou de mes suspensions en pâte à modeler.
On ramasse des branchages dans les bois ou dans son jardin, parfait pour une déco naturelle. Un petit tour dans votre recyclerie ou chez Emmaüs et hop ! de la jolie porcelaine, à repeindre ou a garder comme ça pour une déco unique.
Supension pompon DIY, étoiles repeintes, ornements perles DIY



3. Les cadeaux

Noël sans cadeau, c'est pas Noël, donc sur ce point pas question de faire l'impasse. On peut très bien fabriquer des cadeaux soit même avec de la récup.

Pour les enfants c'est plus compliqué mais en achetant en vide grenier ou chez mon pote Emmaüs, on trouve des merveilles à pas cher. Et tout ça en faisant deux heureux, l'enfant qui se fait des sous en vendant ces jouets et celui à qui il seront offert. Pour moi les meilleures affaires se font sur les jouets pour tout petits, les livres et sur les playmobils !
Crédit photo : pixabay.com
Crédit photo : pixabay.com
Crédit photo : pixabay.com

Comme vous n'avez pas l'emballage initiale, je vous propose de fabriquer un sac à jouets qui permet en plus de tout ranger (très pratique pour les playmobils par exemple). Envie d'en faire un ? C'est par ici.

Envie de plus d'inspiration ? Je vous ai fait un tableau pinterest ici ! Et vous, quelles sont vos idées pour un Noël plus durable ?
J-15 avant le grand jour ! Hop hop hop ! On ne faiblit pas et on garde le rythme. Envie de beaux paquets sous le sapin ? Cet article est pour vous. Pour ma part, le sapin n'est pas encore fait (un peu débordée avec les créations et les ateliers) mais beaucoup de cadeaux sont déjà achetés. Plus les années passent et plus ils sont prêts tôt. En plus, j'ai embarqué chéri dans cette frénésie et apparemment il est même plus en avance que moi !


















Tout ça pour vous dire qu'il est temps de penser à leur présentation. Les miens ont comme été faire un tour dans le jardin et se sont parés de ce qu'ils ont trouvé : sapin, neige (enfin en Bretagne, y'en a pas, mais bon !) et guirlande lumineuse. On a même plus envie de les ouvrir d'ailleurs, tellement ils sont beaux.


Envie d'essayer ? Il vous faudra :
  • un cadeau (la base, quoi ! Mais il peut être pour vous),
  • une guirlande guinguette (à faire soit même avec des papier de couleurs et de la laine ou à acheter sur l'E-shop),
  • des petites branches de sapin,
  • de la fausse neige,
  • du papier kraft,
  • de la colle liquide,
  • du ruban adhésif,
1. Emballer votre cadeau de papier kraft.
2. Entourer avec la guirlande et la scotcher sur l'arrière. Pour que ce soit plus joli, il faut faire attention à retrouver toutes les couleurs sur le côté principal du cadeau.
3. Disposer une ou plusieurs branches de sapin dans les fils de la guirlande.

4. Enduire de colle aux endroits ou vous voulez de la neige. saupoudrer avec la fausse neige (mais qui fait assez illusion je doit dire). Tapoter pour que ça colle bien. Après quelques minutes, secouer le paquet pour enlever l'excédent.
5.
Gros manque d'inspiration pour ma déco de Noël cette année... Après avoir arpenté toutes les boutiques de déco du coin, j'étais comment dire... blasée. L'inspiration est revenue chez Eurodif, en voyant leur collection de coussins aux accents du folklore russe avec de jolies matriochkas roses, bleues et dorées. J'adore le mélange !
J'ai déjà pleins d'idées qui fusent surtout que pour une fois, le repas de Noël c'est chez nous ! J'ai un peu envie de bluffer mes invités. Chéri ne comprends pourquoi je passe autant de temps à faire ce genre de chose. Selon lui personne ne fera attention... Mouais, et ben c'est pas grave ! Moi j'aime faire ça et je me justifie en disant que je dois de toute façon alimenter le blog, mes nooooombreux lecteurs m'attendent et blablabla et blablabla ! Héhéhé ! 😂
De toute façon il a pas l'esprit de noël ! :-p (si tu passes par là, Chéri, je t'aime quand même, hein !!)
Je commence par vous montrer mes bougies centre de table, avec pleins de pompons ! Comme le reste est en cours de créations, je vous ferais un article spécial courant décembre, avec la table de Noël complète.





Il faut : de la laine, deux grandes bougies, du fil aluminium, une fourchette (ou du carton pour les pompons), une paire de ciseaux, et quelques branches de sapin pour décorer.

1. couper deux morceaux de fil d'aluminium un peu plus grand que le périmètre des bougies. Faire une boucle d'un côté (avec une pince, ou juste avec les doigts). Passer l'extrémité dans la boucle et refermer pour former un rond qui est à peine plus grand que la bougie (sur la troisième photo il est trop grand par exemple).




2. Fabriquer des pompons avec une fourchette ou du carton. Je préfère la première solution qui pour moi est la plus rapide, même si les pompons sont tous de la même taille. J'en fais juste quelques autres avec mes doigts (comme si ma mains était une fourchette) pour varier.




3. Une fois les pompons réaliser, il faut les tailler pour qu'ils soient plus harmonieux, c'est à ce moment, oui, juste là que j'ai cru que j'allais faire de mon chat une carpette !! Il est dingue de pompons.




4. Pour terminer, accrocher chaque pompons sur le cercle en aluminium pour le recouvrir complètement. Et hop mettre la bougie au centre, décorer de feuille de sapin et disposer sur la table.


Le dernière article sur le blog date de ... en fait je me souviens même plus. Très occupée depuis quelques mois, je n'ai pas eu le temps de publier. Il s'est pourtant passé pleins de choses ! Mes créations dans une boutique à Vannes (tenue par Audrey de May&June), un gros voyage, chéri qui emménage, des sorties avec les copains, etc.

Je dois dire que la rentrée fut un peu (euh, c'est un euphémisme) difficile. En effet, si vous m'avez suivie sur instagram, vous avez vu que je suis partie 3 semaines aux USA pour découvrir New-York et la Nouvelle-Angleterre. Je vous en parlerais très prochainement, c'était merveilleux. Et puis, l'été est passé... J'ai repris le boulot, après tout le monde, encore un peu de l'autre côté de l'atlantique.

La nouvelle collection est en cours de préparation et des promos sont lancées. Le stock doit diminuer pour laisser place aux nouvelles créations. De nouvelles lampes, des illustrations (inspirées de mon voyage en autre), des tissages, un concours se prépare aussi alors n'oubliez pas de me suivre sur les réseaux sociaux.
Il va y avoir du changement d'ici 2017, la boutique et le blog devraient fusionner, un nouveau design, plus de variété dans les articles du blog, avec le retour des recettes de cuisines et des articles "Lifestyle en Bretagne" (il faut que je vous parle de mon week-end camping à Gâvres par exemple).
Ce qui ne change pas par contre : toujours du DIY ! J'ai déjà des choses en attente de partage !!

Je commence donc par cette petite recette parfaite pour la saison : les beignets aux pommes à l'ancienne. Quand j'étais enfant, je me souviens que ma mère nous en préparait le dimanche soir, avec pleins de sucre !


Il faut :

4 pommes
3/4 de l d"huile (arachide ou tournesol pour la friture)
Du sucre
20 cl de lait
2 c à s d"huile
2 œufs
1 pincée de sel
1 sachet de levure chimique
250g de farine


1. Mélanger la farine, la levure, le sel. Ajouter les oeufs et les 2 c à s d'huile.


2. Mélanger petit à petit avec le lait pour que la pâte soit lisse et pas trop liquide. Attention de ne pas faire de grumeaux. J'utilise un fouet à pâtisserie.


3. Couper les pommes en tranche. On peut enlever le trognon avec un vide pomme.


4. Faire chauffer l'huile dans une friteuse ou dans une poêle profonde. Je n'avais pas mis assez d'huile donc les miens sont pas très beaux ...



5. Quand ils sont bien dorés des deux côtés, les disposer sur un papier absorbant. Saupoudrer de sucre et déguster encore tiède.
Je déteste ça mais en ce moment, je délaisse un peu (c'est un euphémisme) le blog. Depuis que je me suis lancée en tant que créatrice, j'ai beaucoup de choses à faire. Entre les ateliers créatifs, la boutique en ligne et la production de stock pour alimenter le Pop-Up Store de May & June à Vannes, je suis très occupée. Pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent.


Aujourd'hui, je vous parle de marbre ! J'adore ça. Je m'étais d'ailleurs essayée à la pâte fimo marbrée, sans grande conviction. C'est dur à malaxer et le rendu n'était pas à la hauteur de mes attentes. Mais ça ! C'était avant ! Depuis, j'ai pu tester la pâte Das et Das IdeaMix de Giotto pour un effet marbre plutôt bluffant et assez facile.
Pour mon premier test, j'ai voulu "copier" les planches à découper qu'on voit un peu partout. Par contre, je ne vais pas y découper de la nourriture mais les accrocher au mur comme des cadres photos façon clip-board. Allez, je vous montre.



 Il faut :
De la pâte DAS blanche, de la pâte DAS IdeaMix noire, des spatules DAS, un rouleau DAS, des pinces en métal, du fil de chanvre, un pistolet à colle, du papier de verre.

1. Étaler un morceau de pâte DAS blanche avec le rouleau.
 2. Utiliser la pâte IdeaMix noir et disposer des morceaux de tailles variées sur la pâte blanche. Étaler légèrement avec le rouleau.
 3. Avec une spatule, découper des bandes aléatoires.
4. Les disposer sur le reste de pâte. Étaler et recommencer autant de fois que nécessaire pour avoir l'effet voulu. On peut même replier la "feuille" de pâte en deux ou quatre et ré-étaler.
 5. Voici le rendu final, enfin comme moi j'aime ! En utilisant le rouleau avec les gros anneaux, on peut avoir une épaisseur bien régulière.
 6. Dessiner une forme de grosse étiquette (ici j'avais fait un patron en papier). Ça ressemble a une maison aussi.
 7. Laisser sécher quelques heures. Si la pâte gondole un peu, il suffit de poser quelques choses de plat et lourd dessus.
 8. Pour finir, poncer les bords pour les arrondir et passer une ficelle. Coller avec le pistolet à colle, la pince en métal.




Vous vous êtes tous demandé, en achetant de la peinture, si le rendu serait de la même couleur que le pot. Même avec un nuancier de marque, le rendu n’est pas forcément le même sur le papier et votre support. C’est en partant de ce constat (fâcheux, vous l’accorderez) que j’ai réalisé un nuancier pour mes créations et DIY, avec les vraies couleurs. J’ai des dizaines de pots de peintures chez moi et à chaque fois je dois tout sortir pour comparer, assortir et choisir les teintes les plus adaptées. Quand y’en a marre, y’a … des idées. Ne dit-on pas que c’est un fainéant qui a inventé la roue ?

Et depuis quelques semaines, j’organise des ateliers (voilà pourquoi je suis moins présente sur le blog) pour réaliser des lampes baladeuses avec des perles en bois et j’avais remarqué que le choix des couleurs était compliqué avec les pots. On y passait vraiment trop de temps ! Je me suis dit qu’un nuancier « réel » serait très pratique.


J’ai donc réalisé des petites languettes en bois que j’ai peintes sur les ¾. Un trou et hop une étiquette avec la référence de la couleur. En en faisant plusieurs de chaque couleur, chacun peut choisir facilement des nuances assorties avec en plus l’aspect réel de la peinture. Et même pour mes prochaines créations de la boutique ce sera très pratique.

Je trouve ça tellement mignon que j’ai presque envie de les accrocher au mur ou de les mettre en décoration…

C’est simple, il suffit de :
  • Découper des « languettes » de  6 x 2 cm dans du balsa
  • Percer délicatement avec une perceuse (le plus petit foret) un trou dans la partie supérieure des languettes

  • Entourer de masking tape au niveau des ¾ supérieur (en masquant le trou)
  • Peindre les languettes (j’en ai fait 3-4 de chaque pour mes ateliers mais si c’est juste pour vous, une suffit)
  • Laisser sécher, décoller le masking tape.
  • Passer un fil dans le trou et y accrocher une étiquette avec le nom de la peinture.


Et voilà !
Voilà c'est officiel ! Le 23 avril prochain, j'organise un atelier créatif pour réaliser une lampe baladeuse comme sur la photo. Ça se passe à côté de Vannes, à Séné, dans la boutique Edith Édite ! Depuis que j'ai crée la boutique en ligne du blog, me trotte dans la tête, l'idée de faire des ateliers créatifs déco. J'avais envie de partager ma créativité et de donner des astuces et des conseils, en réel, et pas derrière un ordinateur. Beaucoup d'ateliers sympa existent pour faire des bijoux mais moi j'avais envie d'apprendre à faire des objets design, comme les DIY que je propose sur le blog. 


Du coup c'est une lampe que je propose de réaliser pendant 3h d'atelier. Si vous êtes intéressez, c'est 45€ tout compris par personne et les douceurs sont prévus ! Pas besoin d'outils, ni de matériel particulier, je fournie tout ! Plus de renseignements sur le blog dans l'onglet "ateliers creatifs". L'inscription est obligatoire.
Je vous montre quelques photos de l'atelier que j'ai fait chez moi il y a quelques jours, vous pourrez voir les différentes version de lampe que nous avons réalisez !


 Au programme : de la peinture, de l'enfilage de perles géantes et de l’électricité !
  Quand on place l'ampoule, c'est que c'est presque fini ...
Avec un bon gâteau chocolat/noix : miam !

Et si vous ne connaissez pas la boutique Edith Édite, voici quelques photos :