Mon Cours de Cuisine avec le Chef Alain Chartier à l'Ecole des Désserts

Samedi matin, j'ai participé à mon premier cours de cuisine ! Cadeau de mes « coupaings » pour ma crémaillère. Bon ben, comment dire … ? Ils ont tapé dans le mille. L'école des desserts, j'en parle depuis quelques mois quand même, mais faute de budget, je n'y étais jamais allée, question de priorités. Je m'inscris donc pour un cours intitulé : « Confiseries et Biscuits d’antan ». Je connais en dégustation mais je n'ai jamais testé ce genre de recettes. Parfait donc ! Je vais surement apprendre pleins de choses et rencontrer des gens trop sympa (enfin j'espère). 
Les cours sont assurés par Mr Alain Chartier ! Je dois dire que j'adore la cuisine et la patisserie, mais je connais pas ceux qui produisent (à part Michalak, merci Téva et France télévision ☺). Pourtant avec son titre de meilleur ouvrier de France et de Champion du monde de glace, on a visiblement à faire à quelqu'un de très doué ! J'ai hate de voir ça.

Début du cours 9h ! Je déteste être en retard et franchement, j'avais tellement hate que j'étais levée avant que la sonnerie du reveil ne retentisse. Arrivée sur place, je découvre un labo hyper coloré qui tient plutôt de la grosse cuisine moderne, avec les robots patissiers qui tronent au centre du plan de travail. Une odeur de cacao plane dans l'air. Chacun son tablier, son carnet de recettes et hop ! C'est parti !

Nous sommes 10, de tous ages, surtout des filles quand même. Avec des niveaux visiblement différents mais c'est tant mieux : même si je cuisine beaucoup je ne suis pas forcément au fait des techniques de patisserie. Le chef est vraiment sympathique, on se sent tout de suite à l'aise. Et quand j'ouvre le carnet de recettes, je vois "Guimauves"... Yeeeaaahh !!
C'est donc dans une ambiance détendue que chacun observe, goûte, pose des questions, pendant qu'à côté on apperçoit les employés qui eux travaillent à la confection de veritables merveilles. J'aurais bien passé ma tête pour les observer de plus prêt mais une autre recette nous attend, et puis il ne faut pas les déranger. Et l'heure, n'est pas une contrainte, on prend son temps (tout en étant éfficace quand même), on papote, on rigole, du coup on loupe quelques détails de la recette... mais il ya toujours quequ'un pour nous apporter des précisions : le chef ou une collègue du cour. Les recettes du jour sont particulièrement ludiques, à chacune son appareil.
On bat des œufs (beaucoup!), on sort la serie de douilles, la maryse, la corne, le mixer et une sorte de grosse casserole chauffante pour les pralines et … Mister KitchenAid qui est notre grand ami du jour ! Je crois que je l'aime ♥. Débat du jour : ou trouver un modèle ? Et Mr Kenwood est-il mieux ?

A chaque nouvelle préparation, une odeur délicieuse se répand et, franchement, comment ne pas baver devant du caramel, ou des arômes de violette. Même l'amande amère à plus à tout le monde. Moi ça m'a rapellé les pots de colle Cléopâtre, vous savez ces petits pots avec un trou au milieu pour le petit pinceau... ? D'ailleurs, je me souviens que certains la mangeait à l'école, c'est pour dire...
Certaines recettes qui demandent de la précision sont réalisées surtout par le chef, tandis que d'autres sont réalisés en binôme. En même temps, 6 recettes en 3h30... Au programme donc : nougat de Montélimar, Amaretti (je connaissais pas), biscuits roses (enfin, moi je les ai fait oranges, pas envie de faire comme tout le monde, on se refait pas, hein ?!), petits fours aux amandes, guimauves à la violette, pralinés caramélisés. Finalement, le temps passe vite et viens le moment de tout ranger et de se répartir nos créations. On repart avec notre tablier aussi, et en retrant chez soi on peut organiser un véritable gouter d'antan.
Avant de repartir, passage obligé par la boutique (j'avais un bon d'achat de 5€), et là c'est vraiment dur de ne pas craquer sur tout : glace, chocolat, confiseries, etc. Tout est beau et le chef nous a mis l'eau à la bouche, puisque pendant le cours, il n'a cessé de sortir des petites douceurs de ces placards pour nous faire goûter (bonbons, sa version des M&m's, fruits confits). On peut aussi acheter du matériel necessaire à la réalisation des recettes.
Je me suis bien amusée pour mon premier cours, même si je n'ai pas de moyen de comparaison pour l'instant. Le prix est un peu élevé, mais on cuisine pendant 3h minimum, ce jour là on était plutôt sur 4h (contrairement à des cours dans d'autres endroits qui sont moins chers mais qui ne durent que 2h) et les thématiques proposées sont plus précises et j'imagine donc des cours plus techniques. A venir d'ailleurs : Wedding cakes, café gourmands et incontournables macarons. J'y ai rencontré des gens sympathiques que j'espère revoir dans d'autres cours... Et puis, le Chef est très abordable et plutôt pédagogue, on oublie vite son Palmares impressionnant pour ce concentrer sur le plaisir de cuisiner à plusieurs.

Voilà ce que j'ai rapporté (cliquez pour voir en plus gros) :
 Bilan : je vais essayer de refaire certaines recettes qui m'ont beaucoup plus. Le découpage de la guimauve a été un moment particulièrement marrant : tous les mains dans le sucre violet ! Et j'ai déjà pleins d'idée de variantes... Faudra juste trouver le temps maintenant ! Et je pense me réinscrire bientôt ☺ !


1 commentaire:

  1. on ressent un tel plaisir dans ton écriture et un réel bonheur à préparer ces desserts avec un grand chef, kdo tout trouvé pour noël;
    denis

    RépondreSupprimer