Lisbonne & Moi {Récit de Voyage #1}

J'ai une fâcheuse tendance à tomber amoureuse des villes que je visite. Lisbonne n'a pas fait exception. C'est une ville magnifique, avec des habitants chaleureux où la douceur de vivre invite à prendre son temps et à se perdre dans les différents quartiers du centre. Je vous raconte donc mon séjour dans la cité lisboète, ville à la fois moderne et qui, en même temps, marque par le charme suranné de son prospère passé colonial.
Loin de moi l'idée de faire un guide des meilleurs endroits à visiter, des plus beaux restos et des bars les plus branchés, je vais plutôt tenter de vous transmettre l'ambiance qui anime la vie locale et ce qui en fait son charme.
Lisbonne, "Lichboa !" comme on dit ici : une ville lumineuse, chaleureuse et colorée. Le charme des anciens câbles des tramway qui s’entremêlent et viennent cadrier le ciel. Une palette de motifs d'azulejos et de matières plus ou moins luxueuses, une architecture inspirée des voyages et de cultures différentes qui témoignent du riche passé d'antan et des grandes époques de l'histoire du pays.
Les rues aux façades colorées d'azulejos, animées par le linge qui sèche aux fenêtres, les festaos (guirlandes) et lampions. Des bâtiments carrelés luisants et brillants sous le soleil tandis que leur voisin d'à côté apparaît défraîchi avec des touffes d'herbe dépassant des corniches.
Les allées et venus du tramway n°28 qui file à toute allure dans les petites ruelles escarpées de l'Alfama et du Bairro Alto. Des Miradouros (belvédères) qui apparaissent au détour d'une rue et la ville qui s'offre à nos pieds, le Tage en arrière plan. L'impression d'être le roi du monde à son balcon.
 

Déguster de l'espadon, une dorade grillé, ou des sardines avec des "patates au sel" et des épinards. Le tout accompagné d'une Super Bock ou d'une Sagres. Sympathiser avec ces voisins de table, Antonio et Teresa, récupérer des adresses de restaurants et finir par visiter leur appartement à deux pas de là, dans l'Alfama. Acheter toutes les pâtisseries qui donnent envie dans la vitrine et tout manger en regardant les pigeons à Praça dom Pedro IV. Se dire qu'ici, on mange trop bien et qu'on pourrait y vivre !
Manger dans un restaurant qui n'a pas d'enseigne, juste un portail en bois et une ardoise avec des plats incompréhensibles. Hésiter et y entrer quand même. Essayer de se faire comprendre par la patronne des lieux et finalement la voir arriver avec les poissons frais dans une assiette pour être sure qu'on veuille bien manger des dorades. Rencontrer des ouvriers qui mangent un plat typique et nous font goûter dans leur assiette. Parler un mélange de français-anglais-portugais et finalement apercevoir une actrice portugaise célèbre à la table de derrière.
Se laisser guider par le hasard pour découvrir des quartiers moins touristiques, des endroits un peu vieillots mais pleins de charme et d'authenticité.
S'arrêter dans un des kiosques pris d’assaut par les lisboètes le matin pour déguster une pâtisserie et boire un café, et le soir pour se retrouver autour d'une bière.

 
Profiter du charme désuet d'un café art déco et d'une des plus anciennes pâtisserie de la ville, des arbres en fleur. S'imaginer à une autre époque.

Passer la porte de A Vida Portuguesa, une superbe boutique de produits portugais dans le Chiado, avoir envie de tout acheter, puis se dire que la valise est trop petite.

Monter au sommet de l'Elevador de Santa Justa avec son architecture néo-gothique du début XXème en venant du Chiado. Regarder les passant s'agiter comme des fourmis plus bas. et profiter de la vue sur les toits.

Prendre des centaines de photos pour ne pas en oublier une miette et se refaire le voyage chez soi, en attendant d'y retourner...

2 commentaires:

  1. J’aime beaucoup ton site, merci à toi de l’entretenir et de nous détendre Merciiiii et bonne continuation!!!

    RépondreSupprimer
  2. J’aime beaucoup les sujets que tu traites, qui semblent tellement simples et habituels pour nous blogueuses qu’on ne pense même pas à en faire un article

    RépondreSupprimer